Pour que la Bretagne ait enfin son emoji !

L’Union des Bretons de Belgique supporte une initiative que vous avez peut-être déjà repérée sur les réseaux sociaux : une pétition pour que la Bretagne ait son emoji, en utilisant le drapeau breton (Gwenn ha du).

Pour signer la pétition, c’est par ici: www.emoji.bzh

Pour communiquer, utilisez le hashtag #emojibzh

N’attendez-plus et regardez cette petite vidéo.

Pour un emoji 100% Bretagne !

🎉😍🌈 C'est la journée mondiale des emojis ! #WorldEmojiDay📢 Pour que le drapeau breton rejoigne la liste des emojis, mobilisez-vous et signez la pétition en ligne !🏳️ 🏴🙏🏻 ➡️ http://emoji.bzh

Publiée par Bretagne jeunes sur Mardi 17 juillet 2018

Voici un extrait de la pétition:

Pour que la Bretagne ait enfin son emoji !

Je soutiens le projet d’un emoji utilisant le drapeau breton (Gwenn ha du) en signant cette pétition.

Bretons ou amoureux de la Bretagne, nous demandons à  Google, Apple, Facebook, Samsung, Microsoft, IBM et Twitter de soutenir la candidature de l’emoji drapeau breton auprès du consortium Unicode.

  1. Parce que la Bretagne doit pouvoir affirmer son identité en ligne. La Bretagne est championne en terme de mise en avant de son identité. Elle est, de loin, la première région en terme de fierté régionale (Etude NewCorp Conseil 2014). Le Gwenn Ha Du apparaît désormais sur chaque plaque d’immatriculation bretonne, flotte aux frontons des collectivités et des entreprises, et s’affiche sur les packagings de produits bretons comme à quasiment chaque grand événement culturel ou sportif dans le monde.
  2. Parce que d’autres territoires ont déjà leur emoji. 12 territoires en France l’ont comme, par exemple, la Guadeloupe, Saint Pierre et Miquelon, les Terres Australes Françaises. Nos voisins britanniques (Pays de Galles , Ecosse et Angleterre ) les ont obtenus en 2016.
  3. Parce que le code du drapeau breton existe déjà. Il suffit de l’adopter. Les plateformes comme Google, Facebook, Apple, Samsung ou Twitter peuvent déjà encoder le drapeau si elles le souhaitent. Si elles attendent la recommandation d’Unicode, elles font cependant régulièrement des exceptions (le drapeau du Texas est par exemple disponible sur Whatsapp).

Marché breton de Durbuy, à vos agendas

Cette année, le marché breton de Durbuy  aura lieu les 6-7-8 Avril de 11h à 20h, 2 concerts auront lieu le samedi 7 et le dimanche 8.

Plus d’informations arriveront prochainement!

Concert de Fabienne Marsaudon – 2/12/2017 à 20H

Concert de Fabienne Marsaudon le samedi 2 décembre à 20h,à l’Atelier Marcel Hastir au 51 rue du commerce à Bruxelles.

Le thème de cette soirée « chanson française » sera l’arbre de vie. L’aquarelliste Marie-Gilles Le Bars peindra pendant le spectacle et exposera ses oeuvres.

Un verre de l’amitié en compagnie des artistes sera offert après le spectacle.

Par ailleurs, les CD de Fabienne font d’excellents cadeaux de Noël aussi bien pour les petits que pour les grands.

Retrouvez sur ce lien l’évènement et sur celui-ci l’affiche.

Spectacle de Jules et le Vilain Orchestra

Nous vous annonçons le passage de Jules et le Vilain Orchestra le samedi 11 novembre prochain à 20h30au W:Halll, le Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre. Seriez-vous intéréssé à faire la promotion de cet événement auprès de vos membres, puisqu’il s’agit d’un chanteur français bien apprécié en France qui en est à l’un de ses premiers passages en Belgique ? Le spectacle permettra à vos membres de rencontrer d’autres français vivant à Bruxelles et de profiter de la culture française tout en vivant en Belgique (pour les plus nostalgiques !). Il est possible de retourner en France le temps d’une soirée !

Jules, c’est une écriture sans fioriture et ce qu’il faut d’humour et d’autodérision. Jules nous offre une alternative à la variété. Salutaire ! En tournée, en formule à 2, à 4 ou à 7… Jules vous prend et ne vous lâche plus ! Avec lui, l’ennui est impossible. Ses chansons sont des hymnes à la vie, à l’humour, à la dérision d’un quotidien qui pourrait bien nous engloutir, mais non, au final, tout s’arrange.Son jeu de scène captive. Il y a quelque chose de l’homme-orchestre chez lui, une vraie maitrise du phrasé vocal et instrumental qui le laisse libre de se consacrer à ce qu’il préfère par dessus tout : le show !

 

Le spectacle, qui trouve un intérêt auprès de toutes les générations, promet d’être divertissant et haut en couleurs. Nous vous serions très reconnaissants de partager cette information à vos membres par l’entremise de votre page Facebook.

Jules et le Vilain Orchestra

Concert de chanson française Pop/Rock

Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre

Le Samedi 11 novembre 2017 à 20h30

Lien vers l’événement

 

Voici un lien vers leur vidéoclip « Mal Barré » pour vous donner une idée de l’énergie musicale de Jules et le Vilain Orchestra : https://www.youtube.com/watch?v=CsZ01BhA4s8

 

Livre « La ville aux maisons qui penchent » MH. Prouteau

Le 5è livre de Marie-Hélène Prouteau vient de paraître (La Chambre d’échos, paris). Ce livre « La ville aux maisons qui penchent » évoque de manière annexe la Belgique – dans ce chapitre envoyé « Madame Keravec », son fils est mort à Zonnebeke.

Le livre précédent « La Petite plage » évoque la Belgique et la guerre,  à travers le souvenir du grand-père de l’auteure, mobilisé en 14, parti de Brest se battre dans les Ardennes belges, à Maissin. C’est là qu’il a perdu son livret militaire, comme 430 autres bretons. Livrets retrouvés dans les années 60.

De plus ces deux livres ont été chroniqués par l’écrivain belge Philippe Leuckx.

Vous retrouverez ci-dessous quelques informations.:

Extraits de presse :
Angèle Paoli dans Terres de femmes
Lucien Wasselin dans Texture
Gilles Cervera dans Bretagne actuelle
Luce Guilbaud dans Terre à ciel
Thierry Guidet dans Place publique
Philippe Leuckx dans La Cause littéraire
Pierre Tanguy dans Des Sources et des livres
Frank Redois dans Presse Océan

Articles à paraître prochainement :
Jean-Louis Coatrieux dans Hopala
Jacqueline Saint-Jean dans Spered Gouez
Alain Girard-Daudon dans Mobilis
Thierry Guidet dans Europe

La Chambre d’échos | contact@lachambredechos.com | www.lachambredechos.com

Philippe Keraudren – un homme engagé.

Notre ami, membre de l’UBB, Philippe KERAUDREN vient de décéder subitement samedi dernier 9 septembre 2017. Il avait fêté ses 54 ans le 8 août. Breton de Lannion, où ses parents vivent encore, et breton par tous ses ascendants sur toutes les générations connues, Philippe avait quitté la Bretagne à 21 ans, en 1984 pour étudier en Alsace. Il avait ensuite vécu au Royaume-Uni, en Grèce et aux Pays-Bas. Installé à Bruxelles depuis 1992, il était extrêmement attaché à la construction européenne et œuvrait sans relâche pour relancer l’idéal européen. Ayant ensuite passé l’essentiel de sa carrière à la Commission Européenne comme administrateur au sein de la Direction Générale de la Recherche, Philippe était heureux de sa vie en Belgique,  estimant avoir pu réaliser une vie professionnelle intéressante et vu grandir sa famille dans de bonnes conditions.

Philippe  avait toujours été très actif dans ses activités extra-professionnelles, notamment au niveau  syndical dans la fonction publique européenne. Vice-président et cofondateur du syndicat U4U et cofondateur de la revue GRASPE, il s’impliquait également depuis de longues années dans des actions caritatives pour l’enfance défavorisée, notamment en oeuvrant au sein du comité du Trophée Schumann, tournois de football inter-Directions Générales de la Commission dont il était un des co-fondateurs.

Sportif, Philippe savait se mettre au service de l’équipe. Ses amis footballeurs de l’Eurocommission 5 et de l’équipe de la DG RTD se souviendront longtemps de ce stoppeur, solide malgré sa minceur, donnant pendant près de 20 ans une assise à la défense par son jeu réfléchi mais engagé. Philippe « n’avait pas peur de mettre le pied ». Ses articulations, et son dos surtout, avaient fini par souffrir de cet enthousiasme.

Au-delà de ces engagements et réalisations, Philippe était un grand intellectuel, doté de rares qualités d’écriture. Excellent orateur, il possédait plusieurs langues et avait un sens politique aigu. C’était aussi et surtout un homme bon, soucieux de sa famille, généreux, respectueux des autres, engagé, avec un idéal, croyant à l’action collective.

Parti trop jeune, il va terriblement manquer à ses collègues et amis. Nos pensées vont aux membres de sa famille, à sa femme et à ses enfants, et à ses amis les plus proches.

 

Disparition de notre Ami Olivier Lemerle

C’est avec une grande tristesse que l’UBB et ses membres ont appris que notre ami Olivier Lemerle s’est éteint le 20 août dernier à Saint-Malo.

Quoique né à Paris, en 1956, Olivier était malouin, malouin par son père Pierre-Noël,malouin par son amour de la cité corsaire où il aimait passer le plus possible de temps, et sur l’histoire de laquelle, sans jamais s’en vanter, il était incollable.

Malouin et marin. Passionné de navigation, Olivier avait lancé en 2012, avec son ami Armel de Kerros, la EUR Sailing Team, le club de navigation des Européens de Bruxelles.

Malouin et breton. Olivier était attaché à ses racines bretonnes. Celles des Lemerle étaient à Saint-Etienne-de –Montluc, dans le pays nantais, depuis le 16e siècle au moins. Son penchant pour l’histoire familiale l’avait conduit, il y quelques années, à publier les correspondances de ses ancêtres pendant la Guerre de 1914-1918. Mais l’intérêt pour la Bretagne sortait aussi du cadre familial : dans les années 1980, Olivier avait dirigé le CELIB, le Comité de Liaison des Intérêts Bretons et, une fois installé à Bruxelles, il s’était mis au service de l’amicale des Bretons, sous ses diverses formes consécutives, un engagement qui a duré 25 ans.

Breton et Européen, comme son père, un ardent militant et acteur de la construction européenne dès ses débuts, Olivier s’intéressait aux thématiques de développement économique. Il avait rejoint  en 1985, les Chambres de Commerce et d’Industrie de France et leur représentation à Bruxelles, où il animait également le Cercle des Délégués Permanents Français.

Après avoir cessé ses activités de chambre de commerce à la fin octobre 2015, il a continué de siéger en tant que Membre suppléant au Comité Économique et Social auprès d’Henri Malosse. Depuis, Olivier se partageait entre Bruxelles et Saint-Malo, où ses ennuis de santé l’ont finalement maintenu loin de nous durant sa dernière année.

Généreux, amical et ouvert, homme de contact, de convivialité, fidèle et dévoué en amitié, Olivier savait toujours qui joindre pour résoudre un problème, faire avancer un dossier. Tout se débloquait de préférence à table, autour d’un verre. Olivier était un bon vivant.

Même si les malheurs n’avaient pas épargné sa famille, même s’il savait sa santé précaire, Olivier demeurait optimiste, serein et volontariste. Il restait un bon vivant.

Notre ami et le vôtre, Olivier nous manquera beaucoup, mais son sourire et ses manières amicales resteront avec nous pour toujours.

Toute notre sympathie et notre compassion vont à son épouse Elisabeth, ses deux filles Clémence et Marylise.

103eme anniversaire des Combats de la Sambre – Aout 2017

Les 19, 20 et 22 août 2017, on commémorera le 103e anniversaire des combats de la Sambre sur les territoires des villes d’Aiseau-Presles, de Fosses-la-Ville et de Sambreville.

Les cérémonies officielles et militaires se dérouleront le dimanche 20 août à Le Roux et au cimetière militaire de la Belle-Motte. Rendez-vous sur le site du Comité Royal du Souvenir de Le Roux pour connaître le programme, à l’adresse suivante :

 

http://comitedusouvenirdeleroux.be/articles.php?lng=fr&pg=1121